L’huile de Haarlem est un vieux produit qui résulte de l’alchimie hollandaise au XVIIème siècle, Haarlem, ville des Pays-Bas.

L’huile de Haarlem malgré son grand âge ne prend pas une ride car sa richesse en soufre fait de cette huile une véritable alliée pour la santé.

Le soufre fait partie des éléments nécessaires à notre organisme au même titre que le calcium, le potassium, le phosphore, le sodium et le magnésium.

Dans notre organisme, le soufre se localise au niveau des glandes surrénales, du pancréas, des voies respiratoires, des cellules de l’épiderme, des cartilages articulaires et des vaisseaux sanguins.

Nous trouvons le soufre sous forme alimentaire en consommant notamment de l’ail, de l’oignon, des œufs, des choux et des radis noirs.

Mais bien souvent l’apport alimentaire en soufre n’est pas suffisant et il est à noter que du plus nous avançons dans l’âge et du plus l’organisme rencontre des difficultés à fixer le soufre.

Or le soufre est nécessaire pour de bons échanges métaboliques. Il intervient tout particulièrement au niveau du système ORL, du système cutané, des articulations et il participe aux processus de détoxification de l’organisme, au niveau hépatique.

Et c’est là que l’huile de Haarlem trouve tout son intérêt car elle est riche en soufre biodisponible ce qui signifie que la quantité de soufre ingérée est relativement proportionnelle à la quantité de soufre retenue par notre corps. Il n’y a que très peu de déperdition.

C’est la raison pour laquelle, l’huile de Haarlem peut être comparée à un alicament qui peut s’utiliser sous forme de cures ponctuelles. Néanmoins, il est toujours, selon moi, judicieux de prendre l’avis d’un thérapeute qui saura également vous orienter vers une huile de Haarlem de haute qualité.

Véronique Geronutti