Nous sommes tous conscients du fait que le sommeil est indispensable pour permettre à nos cellules de se régénérer et ainsi pouvoir refaire le plein d’énergie.

Néanmoins, le rôle du sommeil ne se limite pas à cette fonction de régénération cellulaire. Le sommeil impacte également notre silhouette, notre poids. En effet, la nuit, une hormone appelée la leptine est sécrétée. La leptine est par excellence l’hormone de la satiété. Elle est fabriquée par les adipocytes que sont nos cellules graisseuses. Le rôle de la leptine est de diminuer la sensation de faim.

Lorsque nous dormons mal et/ou lorsque nous manquons de sommeil parce que nous nous couchons trop tard et/ou lorsque nous nous levons trop tôt, la leptine est sécrétée en quantité insuffisante. Le résultat est que, la journée durant, nous sommes beaucoup plus sujets à ressentir la sensation de faim et à nous orienter vers des aliments pouvant être délétères à la santé. En effet, ces sensations de faim survenant de façon anarchique tout au long de la journée sont souvent assouvies par des aliments industriels et sucrés.

Parallèlement, lorsque l’hormone de la satiété, la leptine, est insuffisante, il y a augmentation de la sécrétion d’une autre hormone qui, elle, augmente l’appétit. Cette hormone est la ghréline et elle est fabriquée au niveau de notre estomac.

Il apparaît donc comme essentiel de retrouver un sommeil réparateur lorsqu’on souhaite améliorer sa silhouette. Bien-sûr, parallèlement il convient également de revisiter son assiette non seulement pour agir sur le poids mais aussi pour favoriser un meilleur sommeil.

Etre particulièrement attentif à la composition de l’assiette du dîner est très important pour favoriser un meilleur sommeil. Les aliments entrant dans la composition de l’assiette du soir se doivent d’être particulièrement digestes car du plus la digestion est longue et compliquée et plus la qualité du sommeil sera impactée négativement. Il est important également de respecter un espace temps d’au moins deux heures entre la fin du repas du soir et le moment du coucher de façon à ce que le processus de digestion soit déjà bien entamé une fois que nous allons nous coucher. La digestion est, en effet, plus compliquée lorsqu’on se trouve en position horizontale. Egalement, la mise en place de certains rituels avant d’aller se coucher peut être aidante. Ce peut être un moment de méditation, un moment d’exercices respiratoires, un bain tiède, un temps de lecture, etc… Des plantes adaptées à votre terrain comme la mélisse, la camomille, la passiflore, etc peuvent être envisagées.

Enfin, la fameuse mélatonine, l’hormone du sommeil est synthétisée en l’absence de lumière. Il est donc important de se coucher dans une chambre aux volets clos et éviter toutes les sources lumineuses violentes comme en particulier la lumière des écrans.

Nous passons environ un tiers de notre vie à dormir et la qualité de sommeil étant en lien avec des troubles très variés, il est essentiel de considérer le sommeil comme un élément vital pour améliorer son confort de vie global.

Au niveau de la prise de poids, un mauvais sommeil figure parmi les causes principales au même titre que l’hygiène alimentaire et l’exercice physique.

Véronique Geronutti