L’été particulièrement, jambes lourdes, œdèmes, circulation de retour compliquée sont des symptômes auxquels doivent faire face de nombreuses personnes.

Il existe cependant des solutions naturelles, relevant du bon sens, qui permettent de palier à ces inconforts ressentis au niveau des membres inférieurs.

Le premier conseil est de pratiquer, de façon quotidienne, le brossage à sec. Le brossage à sec est un doux massage réalisé à l’aide d’une brosse en fibres végétales. On commence par la jambe gauche car c’est le canal thoracique qui est chargé de drainer un de nos fluides corporels appelé lymphe. Or la circulation lymphatique est intimement liée à la circulation veineuse, donc ce qui est favorable à la circulation lymphatique est également favorable à la circulation sanguine.  Il convient de procéder au brossage en partant de l’extrémité des orteils, jambe gauche, et brosser en direction du genou. Au niveau du creux poplité (sous le genou), insister un peu. Puis terminer le brossage jusqu’au haut de la cuisse. Procéder ensuite de façon identique jambe droite.

Le deuxième conseil est de boire de l’eau de boisson, si possible peu minéralisée, souvent et par petites quantités, tout au long de la journée et en dehors des repas. L’eau peu minéralisée va favoriser une meilleure circulation sanguine en agissant comme draineur des toxines.

Le troisième conseil est de surélever ses jambes durant la nuit et si c’est supportable, pourquoi pas utiliser des bas de contention toute la nuit durant. Le matin, au lever, la sensation de jambes légères sera très agréable.

Le quatrième conseil est de pratiquer la douche écossaise au niveau des jambes et des cuisses. La douche écossaise consiste à alterner jet tiède ou chaud et jet froid. L’alternance du chaud et du froid favorise une bonne circulation sanguine.

Le cinquième conseil est d’avoir recours, en parallèle, si l’intensité des symptômes est trop importante à la phytothérapie, sous forme par exemples de tisanes réalisées à partir de plantes aux vertus circulatoires comme le marronnier d’Inde, l’hamamélis, la myrtille et le sorbier.

Enfin, le dernier et sixième conseil est de veiller à avoir une alimentation produisant peu de toxines pour ne pas surcharger le sang. Il y a trois types d’aliments qui engendrent une grande quantité de toxines, à savoir le sucre blanc, la surconsommation de protéines animales et la surconsommation de produits laitiers.

En mettant en pratique ces conseils ou bien quelques-uns de ces conseils, une amélioration devrait se faire sentir.

Véronique Geronutti