Le cap de la cinquantaine : une étape à redouter dans la vie d’une femme ?

Le cap de la cinquantaine est-il réellement une étape à redouter dans la vie d’une femme ?

Pour une grande majorité des femmes, la cinquantaine correspond à l’âge de la ménopause.

La cinquantaine et la ménopause sont malheureusement encore trop souvent comparées à une tare.

Les femmes en général se questionnent, appréhendent et redoutent cette étape de leur vie, ce passage du cap de la cinquantaine, cette transition vers la deuxième moitié de leur vie.

Pourquoi la cinquantaine peut-elle faire peur ?

Qui dans son entourage n’a pas déjà entendu des commentaires tels que « depuis que je suis ménopausée, j’ai pris x kilos dont je n’arrive plus à me défaire », « je souffre de bouffées de chaleur qui m’empoisonnent la vie », « ma peau est devenue flasque », « je suis tout le temps fatiguée et je ne supporte plus rien », « ma libido n’est plus au beau fixe », « mon corps me lâche lorsque je fais du sport »…

Rien de réjouissant dans tout ça, il faut bien en convenir et de quoi visualiser la cinquantaine comme une épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête !

Comment rebondir à la cinquantaine ?

Si vous lisez cet article, c’est que vous, ce que vous souhaitez vraiment c’est rebondir !

Vous êtes motivée pour passer ce cap de la façon la plus sereine possible car à bien y réfléchir vous savez tout au fond de vous que la cinquantaine tout comme la ménopause ne sont pas des maladies mais bien des étapes physiologiques de la vie d’une femme.

Rien ne sert donc de vous éparpiller à écouter tout ce qui se dit autour de vous, à lire tous les messages véhiculés par les médias qui pointent bien souvent et avant tout les effets délétères de la ménopause et de l’avancée dans l’âge.

A cinquante ans, le corps évolue et les pensées aussi et c’est un état de fait.

1) Oser l’acceptation :

Du moins vous acceptez ces changements et du plus vous paraissez vieille.

Tenter de vivre et de paraître ce que vous n’êtes plus, tout cela sonne désespérément faux car ce n’est plus du tout en cohérence avec votre être profond.

Accorder de l’importance à son apparence est certes une bonne chose car l’apparence représente la première information que l’on délivre de soi. 

Négliger son apparence constituerait en revanche une forme de négation du corps.

Prendre la décision d’arrêter de vous comparer à ce que vous étiez plus jeune pour ne pas entretenir une éternelle insatisfaction génératrice d’un profond mal-être.

Apprendre à accepter ce tournant est la meilleure façon d’avancer dans l’âge en restant en forme et belle.

2) Cultiver votre intériorité :

D’autre part, cette deuxième partie de vie est le meilleur moment pour renouer avec la sensation d’être vous et nourrir une joie intérieure car à ce stade de la vie, la femme a en général plus de temps à se consacrer.

Et revenir à soi est précisément ce dont a besoin une femme qui souhaite avancer dans l’âge en aimant son corps, en se sentant tonique et en trouvant des solutions naturelles à ses tracas du quotidien.

En cultivant votre intériorité, vous changez votre mindset, votre état d’esprit.

Dès lors que vous avez réussi à changer votre état d’esprit, vous allez voir vos pensées se modifier et vous serez en mesure de poser les actions qui sont justes pour vous.

Ainsi, il sera possible de :

  • De vous sentir belle et séduisante
  • De trouver un équilibre entre votre corps et votre esprit

 

SI VOUS SOUHAITEZ DÉCOUVRIR D’AUTRES DE MES SOLUTIONS ADAPTÉES À VOTRE PERSONNALITÉ ET À VOTRE PROBLÉMATIQUE, JE VOUS INVITE À UN RENDEZ-VOUS À DISTANCE OFFERT AVEC MOI D’UNE DURÉE DE 30 MINUTES : ICI

 

Prenez soin de vous,

Véronique Geronutti

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Partager cet article

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Véronique Geronutti

Photo Veronique Geronutti

Naturopathe, spécialisée auprès des femmes qui veulent vieillir tout en élégance et de façon naturelle.

Articles récents

Suivez-moi

Inscrivez-vous à La Chronique du Bien Vieillir pour recevoir régulièrement mes conseils pratiques et mes retours d’expérience.