A-t-on plus de risques de contracter des virus lorsqu’on vieillit ?

les virus et le vieillissement

La période compliquée, grave et inédite que nous vivons actuellement nous amène à nous interroger sur les virus et sur les risques de chacun à les contracter ou non. 

Qu’est-ce qu’un virus ? 

Un virus est un microbe au même titre qu’une bactérie.  Ce qui distingue le virus de la bactérie, c’est que le virus est un organisme non vivant

Le virus, organisme non vivant, est capable de pénétrer la cellule et d‘utiliser son matériel génétique pour se reproduire.

La cellule se fragilise alors et meurt et le virus colonise d’autres cellules et c’est le cercle vicieux. 

Un virus est donc difficile à détruire voire très très difficile à détruire comme c’est le cas du coronavirus aujourd’hui.  

Pourquoi certaines personnes sont-elles moins impactées que d’autres voire pas impactées du tout par les virus ? 

Tout est une question de terrain

Du plus le terrain est sain et du moins il va être sujet aux virus. 

En revanche, du plus le terrain est « encrassé » et du plus il va attirer les virus

Pierre Valentin Marchesseau, le père de la naturopathie française, disait : « est-ce le marécage qui engendre le moustique ou est-ce le moustique qui engendre le marécage ? » et avant lui, Claude Bernard, médecin français du 19ème siècle « Le microbe n’est rien, c’est le terrain qui est tout ».

Qu’est-ce qu’un terrain encrassé ? 

Un terrain encrassé est un organisme dont les fluides corporels sont surchargés de déchets. 

Par fluides corporels, on entend le sang, la lymphe, les liquides intra et extracellulaires. Des fluides corporels surchargés de déchets stagnent rendant les échanges intercellulaires très compliqués. 

Les toxines ne sont pas suffisamment éliminées et l’organisme ainsi surchargé fait le lit des virus.  

En vieillissant est-on plus sujet à contracter des virus ?

Oui et non.

Oui, si la personne qui avance dans l’âge n’a pas pris soin tout au long de sa vie de son hygiène de vie, alors son terrain sera d’autant plus encrassé car les toxines se seront accumulées pendant plusieurs décennies. 

De la même façon une personne plus jeune qui a une hygiène de vie délétère offre un terrain favorable au développement de potentiels virus. 

Non, si la personne a toujours pris soin de son hygiène de vie, son terrain ne sera pas surchargé de toxines et donc beaucoup moins favorable au développement des virus.  

La bonne nouvelle 

Il est toujours temps de modifier son hygiène de vie et donc de ré-équilibrer son terrain. 

Si vous considérez ne plus faire partie de la jeunesse et si votre souhait est d’avancer dans l’âge dans les meilleures conditions possibles pour profiter pleinement de votre maturité qui peut être une période de vie lumineuse, revisiter votre hygiène de vie est un grand pas dans le cercle vertueux. 

L’hygiène de vie est composée de 3 axes qui sont interdépendants à savoir l’hygiène alimentaire, l’hygiène émotionnelle et l’hygiène physique. 

Si vous vous sentez concerné-e, je suis à votre disposition pour en parler avec vous et vous faire une proposition adaptée à vos besoins. 

En l’état actuel des choses, toutes mes consultations se font à distance (Skype, Whatsapp, Zoom) 

Vous pouvez me contacter au 06 50 14 01 13 ou bien par courriel : geronutti.veronique@gmail.com 

Prenez soin de vous, 

Chaleureusement,

Véronique Geronutti 

NB : Vous pouvez également retrouver cet article au format vidéo sur ma page Facebook en cliquant sur : https://www.facebook.com/conseilsnaturopathiques/videos/672816906855554

Laisser un commentaire

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
  • La Chronique du Bien Vieillir

Inscrivez-vous à La Chronique du Bien Vieillir pour recevoir régulièrement mes conseils pratiques et mes retours d’expérience.

  • des conseils pratiques pour se sentir mieux aux quotidien
  • des retours d'expériences que je ne partage que par emails