Ménopause et dépression

menopause et depression

La dépression fait partie des effets secondaires qui accompagnent la période de la ménopause comme le souligne à juste titre l’article de Santé Magazine.

Si vous aussi, vous êtes concernée par cette problématique, ménopause et dépression, sachez que des solutions naturelles existent pour sortir de ce cercle vicieux.  

Comment se manifeste à la ménopause la dépression ?

Il existe des formes différentes de dépression. Chez la femme ménopausée, les symptômes ne se manifestent pas avec la même intensité d’une femme à une autre. Certaines souffrent d’insomnies, d’autres au contraire se réfugient dans le sommeil. Certaines sont anxieuses, agitées et n’arrivent pas à mettre leurs idées au clair. D’autres en revanche sont tout à fait amorphes. Certaines ont des problèmes de concentration. Certaines développent des troubles importants du comportement alimentaire…

Pour lutter contre la dépression qui fait partie des effets secondaires potentiels de la ménopause, il existe différentes approches. L’approche que je vous propose consiste à vous pencher sur les causes de la dépression afin de trouver les axes de travail les plus pertinents pour y remédier.

Les troubles de l’humeur lors de la dépression à la ménopause s’expliquent principalement de 2 façons :

Ménopause et dépression : la piste de la sérotonine

Qu’est-ce que la sérotonine ?

La sérotonine est un neurotransmetteur ayant une activité hormonale.

La sérotonine entretient un rôle très important dans le corps puisqu’elle est là pour moduler.

Ainsi, elle régule l’appétit, elle régule l’humeur et elle régule la douleur.

Pourquoi la sérotonine est-elle si importante pour inhiber le combo ménopause et dépression ?

A la ménopause, les ovaires cessent de fonctionner et le taux d’oestrogènes diminue drastiquement. Ceci entraîne une chute brutale de la concentration de la sérotonine et la femme ménopausée ne dispose ainsi plus de « pédale de frein », rôle assuré normalement par la sérotonine. Elle ressent alors un état d’inconfort et les actions qu’elle pose ne sont alors plus du tout adaptées à ses besoins.

D’autre part, il se peut que cette carence se soit déjà installée avant la ménopause et la ménopause étant avérée, l’hypo-oestrogénie majore alors cet état.

Comment lutter à la ménopause contre la carence en sérotonine ?

La voie nutritionnelle est fondamentale !

En effet, la sérotonine est fabriquée à partir d’un acide aminé particulier dont le nom est le tryptophane.

Or cet acide aminé qu’est le tryptophane, le corps ne sait pas le fabriquer. Il lui faut donc le trouver via l’alimentation en consommant certains aliments tout particulièrement riches en tryptophane.

Les aliments les plus pourvoyeurs de tryptophane sont les protéines : les protéines animales comme les œufs, les viandes et les protéines végétales comme les légumineuses.

Grâce aux aliments riches en tryptophane ingérés, le corps va alors synthétiser la sérotonine si et seulement si, car rien n’est simple au niveau de la biochimie humaine, certaines vitamines et certains minéraux sont en quantité suffisante à savoir : les vitamines du groupe B, le fer, le zinc et le magnésium.

Comment vous assurer un bel apport en vitamines et minéraux ?

En optant pour une alimentation qui fait la part belle aux fruits et aux légumes. C’est en effet dans les fruits et les légumes que se trouvent ces éléments à forte valeur nutritionnelle et qui permettent à votre organisme de s’aguerrir lors de la ménopause contre la dépression.

Il est d’autant plus important si vous êtes stressée de faire quotidiennement le plein vitaminique et minéral car le mécanisme même du stress entraîne une fuite minérale. En veillant à optimiser le contenu de votre assiette, vous limitez ce phénomène.

Ménopause et dépression : la piste du cortisol

Qu’est-ce que le cortisol ?

Le cortisol est une hormone sécrétée par les glandes surrénales, deux glandes situées au-dessus des reins et qui sont les commandes nerveuses des reins. Le cortisol est appelé l’hormone du stress.

L’hormone, le cortisol, sécrété de façon ponctuelle n’est pas du tout délétère à la santé bien au contraire. Le cortisol contribue à votre équilibre énergétique tout au long de la journée.

En revanche, si vous vivez la ménopause comme le début de la fin, vous risquez de générer du stress en permanence avec un ressenti de fatigue chronique physique et morale.

Pourquoi un excès de cortisol favorise les désagréments liés à la ménopause comme la dépression ?

Les glandes surrénales sécrètent également des androgènes qui sont nécessaires à la production d’oestrogènes. Or lorsque les glandes surrénales s’épuisent en sécrétant trop de cortisol en réponse à un état de stress continu, l’hypooestrogénie est d’autant plus marquée entraînant son cortège d’effets redoutés comme les états de mélancolie, de tristesse, d’abattement, de dépression.

Que faire pour éviter l’excès de cortisol ?

La solution est d’apaiser le système nerveux pour retrouver un équilibre. Apaiser le système nerveux c’est avant tout identifier vos peurs, vos idées reçues, vos croyances limitantes de façon à mettre en place les bons outils naturels vous permettant de changer de perspective et d’envisager les situations de façon différente.

Comment apaiser le système nerveux pour lutter à la ménopause contre la dépression ?

De nombreuses pistes peuvent aujourd’hui être proposées et il convient de trouver celle qui vous correspond.

Pour n’en citer que quelques-unes : la mise du corps en mouvement, la visualisation, le silence, la méditation, les techniques respiratoires mais aussi la phytologie avec les plantes adaptogènes et/ou les fleurs de Bach.

En conclusion,

Il convient de dépoussiérer les vieux clichés : la ménopause n’est pas une étape à redouter dans la vie d’une femme. Si vous ressentez qu’à la ménopause, un mal-être s’installe en vous ou si vous êtes sujette à des épisodes de mélancolie, l’accompagnement est une belle idée car il suffit bien souvent de quelques ajustements dans votre hygiène de vie pour débloquer la situation et faire les premiers pas dans le cercle vertueux.

Je suis à votre écoute lors d’un entretien téléphonique découverte offert d’une durée de 30 minutes pour que vous puissiez m’exposer ce qui vous préoccupe.

 

Chaleureusement,

Véronique Geronutti

Laisser un commentaire

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Véronique Geronutti

Photo Veronique Geronutti

Naturopathe, spécialisée auprès des femmes qui veulent vieillir tout en élégance et de façon naturelle.

Articles récents

Suivez-moi

Inscrivez-vous à La Chronique du Bien Vieillir pour recevoir régulièrement mes conseils pratiques et mes retours d’expérience.